Suivez 25stanley sur Facebook!

À propos de Nicolas Poulin

Collaborateur au 25stanley.com à la couverture des Canadiens de Montréal. Vous pouvez me suivre sur Twitter : @NicolasPoulin.

Petra Kvitova bat Eugenie Bouchard en finale du tournoi de Wimbledon

Eugenie Bouchard

Eugenie Bouchard n’a pas réussi à devenir la première Canadienne à remporter le tournoi de Wimbledon. Elle s’est inclinée en deux manches de 6-3 et 6-0 contre Petra Kvitova, championne lors de l’édition 2011.

La Tchèque s’est débarrassée de la Québécoise en moins d’une heure de jeu. Kvitova n’a fait qu’une bouchée de Genie. La joueuse gauchère a donc mis la main sur son deuxième triomphe en carrière au tournoi londonien.

Il s’agit de la finale la plus courte de Wimbledon (55 minutes) depuis celle opposant Navratilova-Jaeger lors de l’édition 1983 (un duel qui avait duré 54 minutes).

Kvitova a été offensive à souhait et elle a multiplié les coups gagnants contre la jeune joueuse qui se hissera au 7e rang mondial lors de la prochaine publication du classement de la WTA.

La double championne de Wimbledon est revenue de loin entre ses deux titres à Londres. Elle n’avait pas connu autant de succès après son sacre sur le gazon londonien.

La gagnante aura été bousculée par l’Américaine Venus Williams plus tôt dans la quinzaine et, par la suite, elle n’a pas trop eu de complications pour rafler les grands honneurs.

De son côté, Bouchard a eu un excellent parcours, elle qui a pris part à sa première finale d’un tournoi majeur dans sa jeune et prometteuse carrière.

Voici Genie avec sa plaque de finaliste de Wimbledon :

Permalien de l'image intégrée

***

Vidéo – Eugenie Bouchard incapable de « finir » son adversaire

***

Vidéo – Petra Kvitova contrôle le rally


Wimbledon : la ‘Royal Box’ avec la princesse Eugenie durant la finale féminine

Royal Box - Wimbledon 2014

The Championships, ou si vous préférez Wimbledon, a une valeur ajoutée comparativement aux trois autres tournois majeurs. Le plus vieux omnium de tennis possède une section spéciale, soit la ‘Royal Box’ pour accueillir les membres de la famille royale et quelques invités depuis l’édition 1922.

D’ailleurs, jusqu’en 2003, les joueurs et les joueuses devaient s’incliner devant eux. En 2003, ce rite s’est effrité.

Pour la finale chez les femmes, la princesse Eugenie est du lot dans la ‘Royal Box’. Celle-ci a inspiré les parents de l’athlète québécoise de 20 ans à l’appeler ainsi puisqu’ils sont des admirateurs de la famille royale. Le Prince Andrew, Duke de York, a nommé ses deux filles Eugenie et Beatrice. Les parents de la Québécoise ont donc nommé leurs filles en leur honneur. Pour ceux qui ne le savaient pas, Eugenie Bouchard a une soeur jumelle nommée Beatrice Bouchard.

Dans la ‘Royal Box’ pour le match ultime entre Eugenie Bouchard et Petra Kvitova, on y retrouve entre autres : la princesse Eugenie, Marion Bartoli, Maria Bueno, Chiwetel Ejiofor, Roy Emerson, Martina Hingis, Ann Jones, Martina Navratilova, Conchita Martinez, Jana Novotna, Jack Nicklaus, Helena Sukova, Virginia Wade, Count Jack Rogge, Kelly Holmes et Kiera Knightly.


Eugenie Bouchard // Wimbledon a-t-il plus de prestige que la Coupe Stanley?

eugenie bouchard - stanley cup - credit: geniebouchard

Eugenie Bouchard est appréciée par un bon nombre de joueurs de la NHL, mais avec la déclaration qu’elle a faite en conférence de presse vendredi, elle a peut-être quelques ennemis de plus chez les puristes du hockey. On a demandé à la Québécoise de 20 ans si remporter Wimbledon serait comme « sa » Coupe Stanley.

« Je crois que Wimbledon est plus prestigieux qu’une finale de la Coupe Stanley, alors je ne vais pas faire de parallèle entre les deux », a souligné l’athlète canadienne.

Malgré les fausses rumeurs avec Alex Galchenyuk, les selfies avec le chandail des Canadiens et sa présence aux matchs des Panthers, des Kings et des Sénateurs, Genie Bouchard a indiqué qu’elle n’était pas une fervente du sport qui se joue avec un bâton et une rondelle sur une surface glacée.

« Je suis un peu fan de hockey, mais je n’écoute pas beaucoup. Je suis plus une bandwagon. Je regarde surtout les séries éliminatoires, donc je ne suis pas une vraie fan. J’aime assister au match, mais la saison de hockey est terminée. L’été est maintenant tennis », a affirmé la plus jeune des deux finalistes au All England Club.

De solides commentaires de Genie Bouchard. Demandez à un joueur de la NFL quel est le trophée le plus prestigieux du sport? Il va dire celui du Super Bowl. Demandez la même chose à un joueur de soccer, il va répondre la Coupe du Monde. Un joueur de hockey va dire la Coupe Stanley. C’est donc tout à fait normal qu’Eugenie Bouchard place son sport au sommet. Les commentaires de Bouchard sont dignes d’une grande ambassadrice de son sport.

Ci-dessous, quelques photos de Genie Bouchard.

Source : Wimbledon


Bozon au niveau professionnel l’année prochaine?

Tim Bozon - Brossard

Le directeur général du Ice de Kootenay, Jeff Chynoweth, a parlé de la situation de Tim Bozon, espoir du Tricolore.

« [Il] a fait, jusqu’à présent, une reprise remarquable et toutes les indications tendent qu’il poursuivra sa carrière de hockey à l’automne. »

« En parlant avec les Canadiens, le plan est qu’il commence à jouer au hockey professionnel l’année prochaine », a ajouté Chynoweth.

L’attaquant de 20 ans remonte de moments assez difficiles, lui qui a souffert de la méningite en mars dernier. Il a même dû être plongé dans un coma artificiel.

Citations : @HabsLinks – Twitter


« C’est excitant et spécial » – Bouchard // Genie commente également sa relation avec Bieber

Bouchard - Bieber

Après sa victoire en deux manches contre Simona Halep, Eugenie Bouchard a répondu aux questions des représentants des médias et celle-ci n’a pas eu le choix d’aborder d’autres sujets outre sa performance sur le terrain londonien.

Un journaliste a entre autres demandé à la Québécoise une mise à jour à propos de sa relation avec le chanteur Justin Bieber à savoir s’il prend en considération qu’elle est la première Canadienne à participer à la finale à Wimbledon.

« J’espère qu’il me remarque, je mets tellement d’ardeur au travail. Je veux être récompensée », a-t-elle rétorqué.

Lorsqu’elle a été questionnée à savoir si Bieber a été en contact avec elle pendant Wimbledon, la joueuse de Westmount s’est mise à rire.

« Vous savez, il a été un peu dans le trouble récemment. [...] Je ne suis pas avec pour le moment, mais, s’il blanchit sa réputation… »

Maintenant, sur une note plus sérieuse, Bouchard a noté qu’elle est consciente qu’elle vit de bons moments, mais son travail n’est pas fini encore. Genie doit disputer le match le plus important du tournoi, soit la finale pour l’obtention des grands honneurs, samedi contre Petra Kvitova, championne de ce tournoi en 2011.

« C’est excitant et spécial, a signalé la jeune joueuse. Mon travail n’est pas terminé, je dois demeurer concentrée et en profiter par la suite. J’essaie de faire de mon mieux. »

En cas de triomphe, Bouchard remporterait le tournoi de Wimbledon à l’âge de 20 ans, soit comme deux excellentes joueuses du circuit de la WTA, Serena Williams et Venus Williams, au même âge.

Crédit photo : Tennis Channel Blog


Camp de perfectionnement du CH : 50 joueurs y seront

Team Photograph Site

Le Canadien tiendra son camp de perfectionnement du 7 au 11 juillet prochain au Complexe sportif Bell de Brossard.

Parmi tous les joueurs qui prendront part à ce camp, notons la présence des athlètes que le Tricolore a repêchés lors du dernier encan de la LNH ainsi que

Jake Evans, du repêchage 2014, et Martin Reway brilleront par leur absence durant la tenue de cet événement qui a pour but d’évaluer la progression des espoirs de l’organisation et tenter de veiller à leur développement.

Tous les joueurs qui seront présents seront disponibles pour les représentants des médias vers 12 h chaque jour.

D’ailleurs, tous les entraînements seront ouverts au public. Le 11 juillet, une rencontre intra-équipe se déroulera sur la patinoire dès 9 h 30.

*Cliquez ici pour voir la liste des 50 joueurs.


Samuel Blais a su qu’il était repêché en même temps que tout le monde

Samuel Blais

Samuel Blais ne s’attendait vraiment pas à être sélectionné lors du dernier repêchage de la LNH qui a eu lieu à Philadelphie. Celui-ci n’était même pas répertorié par la Centrale de recrutement dans la Ligue nationale.

Finalement, il a été choisi par les Blues de St-Louis lors de la sixième ronde contre toute attente. Le principal intéressé a appris la nouvelle comme tout le monde à la télévision au moment de la diffusion de la séance du repêchage.

« Si j’avais eu de minimes chances d’être repêché, nous aurions fait le voyage, mais je n’avais aucune attente. Mon agent nous avait même dit que ça ne valait pas vraiment la peine de monter là-bas », a-t-il dit à Hockey Le Magazine.


Eugenie Bouchard est à une victoire de l’exploit!

La Québécoise Eugenie Bouchard est maintenant en finale à Wimbledon. Elle a battu Simona Halep, troisième tête de série, en deux manches de 7-6 (5) et 6-2.

La coqueluche du tennis féminin jouera samedi  contre Petra Kvitova pour les grands honneurs du troisième tournoi majeur de la saison. Il s’agit de la première fois pour Bouchard d’avoir l’occasion de mettre le grappin sur Wimbledon chez les pros, après son triomphe au même endroit dans les rangs juniors en 2012.

Celle-ci est assurée d’être au moins 7e mondiale lors du prochain classement de la WTA. D’ailleurs, elle est la première Canadienne à accéder à la finale au All England Club.


Bergevin avait un message assez clair pour Parenteau

p-a-parenteau

Pierre-Alexandre Parenteau a reçu des directives assez claires de la part de son nouveau directeur général, Marc Bergevin. Le manitou des Canadiens a appelé l’ancien joueur de l’Avalanche quelques heures après la transaction qui l’a amené à Montréal en retour de Daniel Brière.

« Il m’a dit d’arriver prêt [au camp], puis de faire ce qu’il fallait pendant l’été pour y parvenir », a confié Parenteau à la chaîne TVA Sports.

Il a renchéri en disant qu’il avait l’intention de faire ce que Bergevin lui a mentionné. « Je vais m’entraîner fort et patiner au Complexe sportif à Brossard. »

L’ailier droit se qualifie comme un joueur capable de marquer des buts et qui est en mesure de fabriquer des séquences de jeu sur la patinoire.


Vidéo // Les meilleurs moments de la saison 2013-2014 de Jiri Sekac

Jiri Sekac a décidé de signer avec les Canadiens de Montréal pour deux saisons. Son compatriote tchèque Tomas Plekanec l’a sûrement convaincu de s’entendre avec le CH. Puisqu’on en connaît peu sur Sekac, voici les faits saillants du joueur de 22 ans lors de la campagne 2013-2014 :