Suivez 25stanley sur Facebook!

Suspension de 3 matchs // Coup de coude d’Andre Deveaux sur Tomas Fleischmann

Andre Deveaux des Rangers de New York a été stupide à l’endroit de Tomas Fleischmann des Panthers de la Floride. Pourquoi a-t-il décidé de lever son coude à la dernière seconde? Pas fort. L’arbitre lui a donné un 5 minute, purgé par Sean Avery, et une expulsion de match. Brendan Shanahan a suspendu pour trois matchs le joueur des Rangers de New York. Ha oui, 3e victoire de suite des Panthers de la Floride, ils sont 2e dans l’Est ce matin…


Paul Deutsch // Gardien de 51 ans du Wild du Minnesota

Situation assez cocasse chez le Wild du Minnesota mercredi. L’équipe a offert un contrat d’amateur au gardien Paul Deutsch. L’homme a 51 ans. Josh Hardings était devant le filet du Wild, mais Niklas Backstrom ne pouvait être sur le banc pour des raisons personnelles. Le club du Minnesota a téléphoné à Matt Hackett, leur gardien de leur club-école de Houston, mais à cause du trafic, son vol était trop serré pour qu’il puisse arriver à temps. Le Wild n’a pas voulu prendre de risque et ils ont fait appel à Paul Deutsch.

La dernière fois que Paul Deutsch a joué dans une ligue compétitive remonte à 1978 alors qu’il évoluait à la position de défenseur.

Finalement, Paul Deutsch n’a pas eu la chance de regarder le match Wild-Predators assis sur le banc de l’équipe. Matt Hackett s’est rendu à temps.

Au moins, le gardien de 51 ans a eu la chance de participer au warm-up avec des joueurs de la NHL.

En fouillant un peu plus sur Paul Deutsch, j’ai constaté qu’il est bien connu de l’organisation. Il est un bon ami de l’ex-entraineur adjoint Mike Ramsey. En 2009, il avait participé à une pratique de l’équipe à cause qu’il manquait encore un gardien.


Gaffe de Pekka Rinne sur le but de Cal Clutterbuck

Tout indique que chez les Predators de Nashville, on aime bien faire la une des émissions de sports grâce à des bloopers. La semaine dernière, Craig Smith a manqué un filet désert en pelletant une rondelle. Mercredi soir, lors du match Predators de Nashville vs Wild du Minnesota, Pekka Rinne a fait une sortie désastreuse qu’un gardien de 49M$ ne devrait jamais faire. Cal Clutterbuck a marqué sur le jeu et cela a permi au Wild du Minnesota de remporté le match 3-2. Ils sont premier dans l’Ouest ce matin.


Commentaires des joueurs suite à la bagarre de partisans au Centre Bell du match Canadiens-Bruins

Oui, il s’est dit pas mal d’affaires sur les internets par rapport à cette violente bagarre au Centre Bell à la fin du match Canadiens-Bruins du lundi 21 novembre dernier. D’ailleurs, je vous remercie d’avoir partagé si généreusement l’article avec la vidéo et d’avoir ajouté de bonnes informations dans les commentaires. Contrairement aux habitudes des médias québécois, disons que cette scène n’a pas fait couler beaucoup d’encre chez les traditionnelles. Pourtant, je me souviens de la fois où un journaliste s’était fait voler sa plaque d’immatriculation à Philadelphie; on en avait parlé pendant 5 jours…

Du côté des déclarations des joueurs du Canadien, Hal Gill a mentionné ceci à une journaliste de CTV lorsqu’on lui a montré le vidéo YouTube :

Je viens de Boston où il y a une bagarre dans les estrades tous les jours. C’est quelque chose dont vous n’êtes pas fier, mais c’est des choses qui arrivent.

Max Pacioretty n’avait pas grand-chose à dire à ce sujet non plus :

Évidemment, un match comme ça va est sold-out et il va y avoir beaucoup de fans passionnés. Alors peut-être que cela a ajouté de l’huile sur le feu.

En gros, je pense que les joueurs des Canadiens s’en foutent pas mal de ce qui s’est passé dans les estrades. Au moins, ça démontre aussi qu’il s’en balance des insultes lancées par les partisans. Voici ce qu’on pouvait entendre à plusieurs reprises lundi soir :

Hey PK! You’re a piece of shit!

Hey Price! You’re a fucking pussy!

Pacioretty too bad you didn’t die you wuss!

Du côté de l’organisation du Canadien, les agents de sécurité étaient au courant pendant le match que des partisans manquait de savoir de vivre. Est-ce qu’on peut vraiment expulser des fans de hockey pour avoir trop crié? Pourtant, j’ai régulièrement vu des gens se faire sortir du Centre Bell pour des raisons aussi banales que d’avoir infiltré 3-4 Cold Shot sous leur ceinture?

Ceux qui ont pris le temps de lire les commentaires de l’article de la bagarre dans les estrades du Centre Bell n’apprendront rien de nouveau, mais voici un courriel d’un spectateur qui était dans le feu de l’action. Et non, il ne vient pas de Mario Dumont, qui effectivement, assistait au match.

Salut!

J’étais avec un copain au match, j’étais assise dans la rangée entre les tabasseurs et les tabassés. Il y avait 2 mecs derrière moi, des fans des Bruins anglophones (impossible de savoir s’ils étaient de Montréal ou de Boston par contre) et ils étaient franchement désagréables. Après deux minutes de jeu, ils étaient déjà en train de crier des injures et de sacrer. Un en particulier était assez agressif, il criait tellement fort que sa veine lui sautait dans le front. Tout le monde se retournait pour le fusiller du regard. C’est arrivé à quelques reprises pendant le match que les trois gars de Montréal qui étaient devant nous se retournaient pour voir qui était le crétin désagréable.

En fin de 3e période, les pro-Boston exagéraient vraiment dans le langage ordurier. La frustration des gens autour commençait à paraitre. Un des trois gars de Montréal assis devant nous s’est levé et leur a demandé, de façon plus ou moins polie, de se fermer la gueule et lui a lancé un beau fuck you.

L’anglais s’est frustré et lui a dit de venir lui dire à deux pouces de la face. Il n’a pas tardé à le faire. Il a sauté dans la rangée derrière moi pour ensuite ramasser un des gars qu’il a fait tomber dans les escaliers. Ils l’ont roué de coups. Ils étaient deux-trois dessus, tous de la même famille.

De mon côté, le mec avec qui j’étais est policier; le grand rasé dans le coin à gauche sur la vidéo. Il a réussi à maitriser un des gars de Boston, qui était derrière moi, pour l’empêcher de se joindre à la bagarre.

Les agents de la sécurité ont vraiment été rapides pour intervenir. Ça n’a pas pris 30 secondes qu’il y en avait déjà 5-6 qui essayait d’arrêter la bagarre. Ils ont réussi à sortir tout le monde dehors. Ils ont amené les mecs pro-Boston dans un endroit différent. Je ne sais pas ce qu’il leur est arrivé. Une fois dehors avec mon ami, on a parlé aux policiers et aux trois gars de Montréal. Personne n’a porté plainte contre eux, donc ils ont été relâchés. Un des gars de Montréal se trouvait un peu innocent d’avoir pogné les nerfs, mais le mal était déjà fait.

Heureusement, tout le monde s’en sort plutôt bien. Mon ami s’est fait déchirer sa chemise, un homme a brisé son cell et un des fans des Bruins avait la gueule en sang. C’est pas mal ça. Exemple classique de pognage de nerfs.


Knockout // Bagarre entre Kurt Etchegary et Samuel Morin

Désolé d’être en retard sur cet événement de vendredi le 18 novembre dernier, mais je prends la peine de vous le montrer pour différentes raisons.

#1 Violente bagarre qui s’est terminée par un knockout et une commotion cérébrale…

#2 Incroyable que le joueur des Remparts de Québec, Kurt Etchegary, est accepté de se battre contre Samuel Morin de l’Océanic de Rimouski. 5.11 vs 6.5.

#3 La déclaration de Patrick Roy après le match :

Tu vois pourquoi je dis que les batailles, il faut que ça arrête. S’il n’y avait pas de bagarre dans le hockey junior, il n’y aurait pas eu ce soir de telle situation. Si on veut éliminer les coups à la tête, évidemment il faudra examiner les bagarres. De toute façon, nous, notre position est claire : c’est certain que nous ne sommes pas en faveur des batailles.

Je t’aime bien Patrick, mais tu pourrais peut-être commencer par dire à ton fils Frederick d’arrêter de se battre, non?

#4 La réplique du coach de l’Océanic de Rimouski, Serge Beausoleil:

Quand tu te mets la main sur le poêle, ça se peut que tu te brûles.

On n’a pas besoin des batailles, comme on n’a pas besoin des gars qui plongent sur la glace, comme on n’a pas besoin de buts qui sont alloués quand il y a un hors jeu par deux pieds. Je mets tout ça dans le même baril !

*

Merci à Phil Lepage pour le tip


Top 10 des plus beaux jeux de Sidney Crosby

Lundi soir, on a eu droit à tout un spectacle de la part de Sidney Crosby contre les Islanders de Long Island. Aujourd’hui, mercredi, Sidney Crosby sera de retour en action contre les Blues de St-Louis. Vendredi, il jouera contre les Senators d’Ottawa et samedi contre Nos Canadiens de Montréal. Dans le Top 10 de TSN mettant en vedette les plus belles séquences du joueur des Penguins de Pittsburgh, vous verrez que Sidney Crosby est aussi capable de faire de beaux jeux défensifs, qu’il adore défoncer les gourdes d’eau des gardiens et qu’il performe toujours très bien contre les Canadiens. Samedi soir au Centre Bell, préférez-vous une victoire plate de 2-1 du CH ou un festival offensif de Sidney Crosby et sa bande? Ha oui, pour ceux qui avaient pitié des scalpers qui perdaient de l’argent lors des matchs de semaine du CH, sachez qu’ils vont renflouer leur coffre grâce à ce match. Bonne chance pour trouver des billets face value. Des billets dans les Gris se vendent 250 $ l’unité… Et pas la peine d’aller sur la Voute aux Billets, les prix sont exorbitants.

N.B. Vous en voulez plus de Sidney Crosby, voici un résumé de la journée de son premier match vu de l’intérieur du vestiare. Cliquez ici.


But // Jordan Eberle joue comme un vétéran, pourquoi pas Lars Eller?

Jordan Eberle en est seulement à sa deuxième saison dans la NHL. Sur un de ses buts qu’il a marqués contre les Predators de Nashville lors de la victoire de 6-2 des Oilers, il s’est comporté comme un vétéran en pleine possession de ses moyens. Voilà un jeune qui a confiance en lui. Sa confiance est-elle attribuable au fait qu’on lui pardonne ses erreurs, qu’on lui donne du temps de glace et qu’on le laisse exploiter son talent offensif? Jordan Eberle obtient parfois plus de 20 minutes de jeu par match et une moyenne de 20 présences.

Cela reste mon opinion personnelle, mais je suis convaincu que Lars Eller possède les habiletés pour être en contrôle du jeu et de la rondelle comme Jordan Eberle le démontre sur la séquence ici-bas. Le problème avec Lars Eller est que dès que la rondelle colle à son bâton et qu’il se retrouve dans une situation légèrement dangereuse, il entend dans sa tête la voix plate de Jacques Martin « fais pas d’erreurs, sinon tu vas être benché, pense défensive le grand, soit prudent, ne prend pas risque, ce n’est pas important avoir des bonnes mains au hockey, fais juste traverser la ligne bleue et la pousser dans le fond comme Scott Gomez ». Tous les vétérans de l’équipe sont d’accord sur le fait que Lars Eller possède les meilleurs skills à l’entrainement… Malheureusement, Lars Eller obtient une moyenne de douze minutes par match et environ une quinzaine de présences. Sérieux, c’est cool de voir Travis Moen avec 6 buts, mais je trouve cela poche de le voir sur la glace plus souvent que Lars Eller. Surtout que cela diminue largement la qualité du spectacle.

Je pose la question: si Jacques Martin était l’entraineur des Oilers d’Edmonton, est-ce que Taylor Hall, Jordan Eberle et Ryan Nugent-Hopkins joueraient sur le même trio? Je crois que poser la question est y répondre.

En tout cas, voici un but d’un jeune joueur bourré de confiance.


Partisan // Couvrez ce sein que je ne saurais voir à un match de hockey

logo 25stanley

Plusieurs lecteurs et lectrices m’ont régulièrement demandé si j’allais produire d’autres capsules YouTube comme la saison dernière. Disons que ça risque d’être difficile de me retrouver sur vos écrans de laptop avec Evelyne Audet. Pour ce qui est de Maripier Morin, au début de la saison elle était pas mal occupée avec ses projets de V Télé. Ça se peut qu’elle revienne faire son tour sur le 25stanley si son horaire lui permet.

Suite au départ de mes deux collaboratrices, je me suis tourné vers un nouveau concept. Soit celui de faire des Top5. Je suis allé voir mon boy de chez BobLeChef.com, LXSBRAULT pour la réalisation et il m’a mis en contact avec Frank Lam. Ouais, si vous trouvez que le visuel de la capsule est hot, c’est 100 % grâce à lui.

Alors, voici le pilote de l’émission : Top 5 des filles qui montrent leurs seins pendant un match de hockey.

[obm_video id=415]

Si vous aimez cela, dès la semaine prochaine, je vous proposerai hebdomadairement mon Top 5 de quelque chose. Afin d’éviter de la récurrence des sujets, je risque de m’élargir du domaine du hockey et du sport. Parfois ça va être des vidéos, parfois des images, parfois de l’opinion. Ça va dépendre de mon état d’esprit. Et du vôtre. Parce que si vous avez de bonnes suggestions, je risque de vous écouter et de choisir vos sujets.

Le concept des capsules, en gros, c’est comme si on avait pris 30 images Secondes et qu’on lui avait donné un lifting, du botox, du silicone et du viagra question de rendre cela plus jeune et pimpant. Désolé, je devais ploguer ces termes médicaux dans cet article de totons.

Ne vous inquiétez pas. Les sujets de mes capsules ne seront pas toujours aussi NSFW. Je dois admettre qu’une fois le résultat terminé, j’ai même songé à ne jamais publier la capsule sur le blogue. Certains lecteurs hurlent au scandale quand GrandChampion met une photo d’une ice-girl dans ses articles. J’ai diffusé la vidéo subtilement sur Twitter dans la nuit de vendredi à samedi et la réaction a été très bonne. J’espère que ce sera la même chose sur le blogue.

En fait, au lieu de débattre afin de savoir si ma capsule est de la marde ou non, je vous propose cette alternative de discussion : qu’est-ce qui motive une fan de hockey à montrer ses seins pendant un match de hockey? Écrivez vos réponses dans les commentaires, sur Twitter ou sur Facebook.

Pour ce qui est de l’appréciation de la capsule en général, si vous aimez cela, cliquez sur Facebbook LIKE ou Retweet. Sinon, à la semaine prochaine pour un sujet plus propre.


Rumeurs de transactions & contrat pour Kyle Turris

Je trouve cela tellement dommage qu’un jeune joueur n’ayant même pas disputé 3 saisons complètes dans la NHL fasse autant parler de lui pour des raisons contractuelles que pour ses performances sur la glace. Kyle Turris des Coyotes de Phoenix est impliqué dans toutes sortes de rumeurs depuis le début de la saison. Le kid veut sortir de l’Arizona. Pourtant, qui ne voudrait pas passer ses journées avec Paul Bissonnette? Et qu’est-ce que ce joueur de centre, repêché 3e au total en 2007, a prouvé de si exceptionnel depuis sa carrière dans la NHL?

TSN rapporte que Kyle Turris aurait même reçu des offer sheet…. Sachez que le joueur n’a pas disputé un match cette saison. Il boude à la maison avec son statut de joueur autonome avec restriction.

Aujourd’hui, une partie de la sage Kyle Turris s’est développée. Enfin, presque. Les Coyotes et son agent se seraient entendus sur un nouveau contrat de deux ans. Il reste juste à le signer. 1.2M$ cette saison. 1.6M$ l’an prochain.

Malgré cette possible entente, tout indique que cela ne fera qu’augmenter les rumeurs des transactions à l’égard du joueur. Un joueur qui chiale de cette façon c’est certain que vous le ne verrez jamais à Montréal. Quelles autres équipes voudra mettre la main sur ce joueur?


Operation Seduction // Joueur des Canadiens & blonde sur Facebook, Twitter

Avertissement! Ce texte est du gros pur et dur potin. Si vous détestez Occupation Double et Gossip Girl, ne perdez pas votre temps à le lire. Les autres, opération séduction 2.0!

blonde-canadiens-montreal

Mes plus vieux et fidèles lecteurs et lectrices se souviendront du scandale de la webcam MSN de Josh Gorges à l’époque des déboires de Carey Price. Malgré cela, encore aujourd’hui, les joueurs des Canadiens se risquent à faire des rencontres grâce à la magie des internets. On est en 2012, donc Facebook&Twitter sont à l’honneur.

Heu non! Relaxer deux secondes. On vient juste vous donner 2-3 trucs sur comment cruiser un joueur de hockey sur les réseaux sociaux. Pour être plus précis, il s’agit aussi d’une technique d’opération séduction chez les joueurs des Canadiens.

Voici un courriel qu’on m’a envoyé :

J’avais écrit un texte assez drôle, mais je me suis dit que c’était trop chien. Alors, voilà, je te donne l’info et tu fais ce que tu veux avec. Bref, une fille a rencontré un joueur du Canadien sur un réseau social. En gros, si tu le contactes pis que tu es cute, il va t’inviter chez lui et te donner son numéro de téléphone. Bref, elle a servi d’amie moderne. Apparemment qu’il l’aurait même invité chez un autre joueur du CH, aucune idée comment la soirée à virer avec une fille et deux gars. Et j’ai fait le test avec un faux profile voir si avec des photos de moi en pitounes  il viendrait me parler. Oui, il m’a abordé, donc c’est vrai. Le pauvre, un moment donné il va finir par se pogner une grosse qui a mis des vieilles photos d’elle ou pire une folle qui va le harceler. :o En gros les joueurs des Canadiens se pognent des baises faciles sur les réseaux sociaux.

Je me demande si Paul Bissonnette coach les joueurs des Canadiens. Le joueur de Phoenix se pogne tellement de filles sur Twitter. Bonne technique. Faut juste être prudent. Vous savez, cruiser sur internet peut parfois être surprenant. Surtout au Québec et sur Skype. Saviez-vous que le gardien du Arsenal Wojciech Szczesny s’est fait prendre à cruiser une fille sur Twitter. La dame en question est une genre de TV-Chicks qui fait des annonces de fin de soirée; jugez-en par vous même ici. Après avoir un reçu un message de séduction du gardien du Arsenal, qui incluait son numéro de téléphone, celle-ci a appris qu’il avait une blonde. Elle a tweeté les messages qu’il lui a envoyés afin de lui faire la leçon que ce n’est pas gentil de faire cela à sa blonde. Pas si pourrite que cela la phone-call-girl.

Pour conclure, j’espère que les joueurs du Canadien ne sont pas du genre à envoyer un message de type « hey comment ça va, ça fait un bout qu’on ne s’est pas vu, faudrait faire de quoi bientôt » le lendemain qu’une fille a changé son relationship status pour single.