Suivez 25stanley sur Facebook!

Red Bull Crashed Ice à Québec: ne fait pas de backflip

D’abord, ne me demandez pas pourquoi ce vidéo filmé lors du Red Bull Crashed Ice 2011 à Québec a fait surface sur internet cette semaine. Peut-être qu’ils attendaient de le mettre en ligne après s’être débarrassé de leur chaise roulante. Voici deux du gars du BC, soit Ross Thompson et Lucas Grey en train de s’amuser à faire des backflips sur le parcours du Red Bull Crashed Ice dans la ville de Québec. Les deux premières tentatives de backflip sont vraiment cool. La troisième l’a été un peu moins pour Ross Thompson. Le patineur s’est cassé le dos.


But à une fraction de seconde de Dany Heatley et de Ryan McDonagh

Nouvelle tendance jeudi soir dans la NHL: marquer des buts à o.5 secondes si on se fie au cadran indiqué dans le vidéo ci-dessous. Dany Heatley l’a fait en 3e période afin d’aider le Wild du Minnesota a égaler la marque 1 à 1. Le Wild du Minnesota a gagné le match contre les Oilers d’Edmonton en fusillade. Quelques instants plus tard, le défenseur Ryan McDonagh (oui, celui qu’on a donné pour Scott Gomez) donnait la victoire aux Rangers de New York prolongation en marquant son 2e but de la saison. Le marqueur officiel de la NHL annonce que celui de Dany Heatley était à 0:02; celui de McDonagh à 0:1.4. Autre coincidence: ces deux matchs étaient disputés en Alberta. Voici les deux séquences dans le vidéo ici-bas.


L’arrêt de la mitaine de Semyon Varlamov

Le site NHL.com met en vedette l’arrêt de Semyon Varlamov comme le SAVE OF THE YEAR? C’est vrai que le gardien de l’Avalanche du Colorado a fait un superbe arrêt contre Marcus Gurger des Blackhawks de Chicago.

Toutefois, je considère que le vrai candidat pour le SAVE OF THE YEAR? avec la mitaine est Brian Elliott des Blues de St-Louis. Je trouve que son arrêt effectué le 15 octobre dernier, avec la mitaine, contre les Sharks de San Jose a 100 fois plus de style.


Bagarre de Maxim Lapierre contre Colin Wilson

Jamais de ma vie de blogueur j’aurais cru écrire cela, mais Maxim Lapierre des Canucks de Vancouver a gagné un combat de boxe ce soir contre Colin Wilson des Predators de Nashville. C’était un combat entre deux visières, mais Maxim Lapierre a été le plus rusé des deux en enlevant le casque de son adversaire tout en lui montant le jersey au visage. Il s’agissait de la 3e bagarre de Maxim Lapierre cette saison. Il y a certainement un entraineur ou un vétéran qui a dû dire à Maxim Lapierre : si tu veux être baveux et déconcentrer l’adversaire tout en aidant l’équipe pour de vrai; ça serait cool que tu jettes les gants. Message envoyé, message reçu. C’est important la communication dans un vestiaire de la NHL. N’est-ce pas, Monsieur Jacques Martin?

Dans le même ordre d’idée, si ça vous tente de regarder un bon combat entre deux gars qui se battent régulièrement, je vous invite à écouter celui entre Kevin Westgarth et Paul Bissonnette.


Si tu aimes Razor Ramon (Scott Hall); tu risques de pleurer en écoutant ce reportage d’E:60

Ouais, c’est vrai que c’est le fun faire de la drogue. Vas-y, prends-en. Mais à 50 ans tu risques de filer tout croche, même si tu workout pour être sexy comme Razor Ramon. Si tu as déjà écouté la WWF (même juste 2-3 fois) et que tu connais Razor Ramon; écoute ce reportage d’ESPN. Ça va te faire de la peine.

http://espn.go.com/video/clip?id=7124904


Frustration de Carey Price; les sourires des joueurs du Canadien

Carey Price

Mercredi 19 octobre, il y a eu une couple d’affaires intéressantes qui se sont passées au Complexe Sportif Bell à Brossard pendant la pratique des Canadiens de Montréal. D’abord, le plus important. Carey Price a exprimé de la frustration à la toute fin de l’entrainement en frappant son bâton sur le Poteau et en le brisant. Malheureusement, Anastasia qui couvrait la pratique avec son appareil photo n’a pas été capable de prendre la scène en image. Mais pourquoi donc Carey Price est-il frustré. Est-ce à cause des performances de l’équipe, de sa difficulté avec les tirs au ras la glace entre les jambières, la mauvaise protection de son demi-cercle ou peut-être encore était-ce tout simplement son petit gant qu’il porte en dessous de sa mitaine qui lui piquait la main.

Malgré que le Canadien ne gagne pas souvent, le moral était bon. Jacques Martin a gueulé en masse, mais les joueurs ont gardé le sourire.

jacques martin
Brian Gionta

Vous pourrez constater dans l’album ci-dessous les sourires des Canadiens. Qui a le plus beau?

En terminant, les Sabres Buffalo adorent Montréal et le Complexe Bell de Brossard. Les Vanek, Miller et compagnie étaient sur la glace à Brossard. Bizarre. Les joueurs de la NHL apprécient le centre d’entrainement de Brossard, adorent le nightlife de notre ville, raffolent de nos filles, aiment signer des autographes aux partisans qui les attendant devant leur hôtel, mais aucun joueur vedette veut venir jouer pour le Canadien. Est-ce la direction et les techniques de négociation de Pierre Gauthier qui font défaut?

*

Photo: Anastasia


Dion Phaneuf fait un hug à Phil Kessel; caméra cachée de Joffrey Lupul

C’est la joie chez les Maple Leafs de Toronto. Une autre victoire ce soir contre les pauvres Jets. Mais je trouve qu’ils s’énervent pas mal vite ces Maple Leafs. Crime, il n’y a même pas 10 matchs de joués dans la saison et ça se donne des chest-pump de but vainqueur en prolongation des séries. OK; je suis jaloux. En tout cas, tant qu’à parler des Leafs, aussi le faire pour de vrai en présentant un beau but de Joffrey Lupul qui défonce la caméra dans le fond du filet.


Blessure et post-opération de Ryan White

ryan white
-

Comme en témoignent ces images, on peut dire que l’aine de Ryan White est aussi maganée que son auto, un gros Ford F-150-QuelqueChose. En fait, une semaine après son opération pour une blessure à l’aine (une hernie sportive), Ryan White souffre suffisamment pour ne pas être en état de conduire. Croisé alors qu’il se rendait manger au EggSpectations ( un restaurant à déjeuner – c’est pourquoi Ryan White était en pantoufle et pyjama), c’est la mère de Ryan White qui conduisait son auto. Les Canadiens ont déclaré que Ryan White allait être absent pour une période indéterminée… Vous pouvez remplacer indéterminée par un bon 4 semaines minimum. Ryan White sera de retour pendant que vous magasinez vos cadeaux de Noël, si ce n’est pas après les avoir donnés.

*

Photo: Ultrawig


Défoncer un journaliste allemand est le futur des concours d’habileté au Match des Étoiles

C’est vrai qu’on parle beaucoup de la KHL et un peu moins des autres ligues de hockey; comme celles en Allemagne. On suppose que dans un effort marketing, un journaliste a décidé de s’installer autant de rembourrage que de caméra sur le corps afin de se laisser défoncer par un joueur de hockey. Au départ ils étaient censés être deux animateurs à recevoir des mises en échec, mais l’autre a craqué après avoir vu son collègue se faire ramasser comme un train sur un autobus scolaire.

Bref, même si le contenu audio est 100 % OctoberFest, vous devriez être en mesure de comprendre le concept et la scène à compter de 4:15min.

Une épreuve que j’ai bien hâte de voir lors du concours d’habileté dans le cadre du match des étoiles de la NHL. Imaginez si les joueurs de la NHL pouvaient se venger une fois par an sur les journalistes qu’ils détestent le plus…

Un gros merci à Vincent G d’avoir découvert ce vidéo. Et si vous comprenez parfaitement l’allemand, s.v.p. nous éclairer complètement sur le contenu de ce reportage.


Civière & mise en échec par derrière pour Joe Stejskal des Bulldogs d’Hamilton

Bon, un autre défenseur des Canadiens de Montréal (ou des Bulldogs) vient de tomber au combat. Ce soir, Mitch Callahan ( 6 pieds – 200 livres) des Griffin de Grand Rapids a donné une mise en échec par derrière à Joe Stejskal des Bulldogs d’Hamilton. Il a quitté la patinoire sur une civière, mais son état est stable et il devrait être correct. Au risque d’être en désaccord avec le reste de la population, suis-je le seul à trouver que Joe Stejskal n’est pas très-très solide pour un joueur de 6.3 – 206 livres. Avant la mise en échec, Mitch Callahan a vu sa course ralentir par l’obstruction d’un autre joueur des Bulldogs; il n’a pas frappé Joe Stejskal à pleine vitesse. Aussi, lorsque le coup d’épaule est survenu, le défenseur des Bulldogs était déjà collé sur la bande et savait qu’un adversaire le pourchassait; il aurait pu mieux absorber le coup. Est-ce vraiment un coup salaud?