Suivez 25stanley sur Facebook!

Faut-il accepter le booty call d’un joueur de hockey quand on est la 3e sur la liste?

Un exemple de texto que les joueurs de hockey aiment envoyer: « pendant que tu travailles assures-toi de ne penser à venir sur moi. Et ne penses surtout pas à moi qui va en-dessous de toi. Bon travail! ;)

Malheureusement, l’ancien joueur de la NHL Matthew Barnaby a partagé ce message publiquement. Il dit que c’est un prank, mais difficile de donner de la crédibilité à un joueur qui a roulé sur trois roues avec sa Porsche. En tout cas.

J’ai envie de vous partager mon opinion sur une petite anecdote qui s’est passée avec une de mes amies hier soir.

Pour vous mettre en contexte, celle-ci travail dans un des supper-club de Montréal qui est fréquenté par les joueurs de hockey et un soir il y a eu échange de numéro entre elle et un des joueurs de la formation du Canadien. D’ailleurs, ce gars en question a échangé son numéro de téléphone avec beaucoup de filles que je connais, qui travaillent dans ce genre de place.

Quatre mois plus tard suivant l’échange de numéro (donc hier soir), mon amie reçoit un message texte du joueur lui demandant ce qu’elle fait en soirée. Curieuse et surprise, elle commence par lui demander s’il se trompe de numéro et s’il se souvient vraiment d’elle. La réponse est positive, il ne se trompe pas et se souvient très bien d’elle. Sans trop comprendre d’où il sort, elle lui répond qu’elle doit étudier. Il enchaîne alors, sans perdre de temps, avec le fait qu’elle devrait passer le voir chez lui, que ce serait l’fun

Bon, on s’entend qu’avec une proposition comme ça, il lui demandait carrément de passer chez lui afin qu’il puisse ne pas avoir à utiliser ses mains pour en venir à ses fins…Ce n’était certainement pas afin d’avoir de la compagnie pour regarder le “Titanic” n’est-ce pas? Je trouve ça aberrant de voir à quel point ces gars-là peuvent se permettre de manquer de classe. Ils se foutent carrément de perdre un peu de leur dignité pour se quêter des parties de jambes en l’air à des filles à qui ils n’ont pas parlé depuis des mois. La seule explication que j’ai trouvée afin de comprendre pourquoi il avait texté mon amie, c’est qu’il devait être rendu à sa lettre dans l’alphabet dans sa liste de numéros de téléphone, ou peut-être avait-il chanté “ma petite vache a mal aux pattes” pour lui tomber dessus. Malheureusement pour lui, il a dû passer à la suivante. Quelle genre de 2 watts naïve acccepterait “d’aller faire un tour” juste comme ça! Le pire c’est que je suis certaine qu’il y en a une qui y soit allée…

Je comprends qu’il y ait pleins de dégueuses, qui, lorsqu’interpellées par des joueurs de hockey, accourrent, mais quand même, ça prend un égo énorme chez les gars pour être capable de manquer autant de classe….Pas très gratifiant. Clairement, ils ont beaucoup trop de temps à perdre avec le lock-out et ils ne se font pas dire non assez souvent.

Vous pouvez également visiter mon compte Instagram (@ilsatrepanier) ou Twitter (@ilsatrepanier). Vous y trouverez des photos alléchantes de joueurs en chest ou en suits. Je vous invite à liker si vous trouvez hot ou commenter if not!

Pour celles qui ont envie de partager leurs histoires avec les autres, vous pouvez m’écrire sur mon adresse e-mail. Je sais comment rester discrète. En fait, je vous encourage à me partager vos histoires. Je vais faire des courriers du coeur anonyme à l’occasion.

ilsa.trepanier@25stanley.com

Une amoureuse des joueurs et du hockey,

Ilsa Trépanier
XOXO


Analyse comportementale des joueurs de hockey dans les bars

Per Ledin et Emil Kåberg. Deux joueurs de la ligue élite en Suède qui ont un profil unique lorsqu’il est le temps de célébrer un championnat.

Je vous ai expliqué comment repérer une gang de joueur de hockey dans un de mes premiers textes. Aujourd’hui, je vous présente les différents type de joueur. Comme ça fait quelque temps que je sors dans les places ou les joueurs se tiennent, j’ai eu l’occasion de les voir aller à quelques reprises. C’est pourquoi je vous ai donné une liste de choses à surveiller lorsque vous êtes à leur recherche. Voici maintenant un petit portrait de ce que ça pourrait avoir l’air si vos recherches s’avèrent concluantes.

Dans la meute il y aura:

Le passif

Le joueur de hockey passif est celui qui s’assoit et qui regarde ses coéquipiers faire le travail tout en sirotant son drink. Il sait que tout vient à point à qui sait attendre et une petite qui l’aura spotté viendra le voir tôt ou tard. C’est probablement le plus “smart” de la gang.

Le défoncé

Il y en a tout le temps un qui se saoul trop la gueule et qui a l’air d’un imbécile parce qu’il parle en lettres attachées. Lui, il n’aura aucune inhibition et ira vers tout ce qui bouge espérant avoir l’air crédible, question d’être capable de se ramener une petite. Souvent, c’est le gars qui repartira seul…ou avec une dégueuse qui sera toute aussi défoncée que lui. Bah, qui se ressemble, s’assemble dit-on!

Le big shot

Biensûr, le big shot de l’équipe n’aura aucun problème à se faire reconnaitre par les groupies et aura amplement le choix de la chix qu’il se ramènera. Souvent c’est celui qui se fera achaler par les fans et donner des poignées de main. Cela l’aidera à se sentir encore plus big shot et paraître encore plus important. Oh lala, tellement excitant ça les filles…

Les partys boys

Il y en aura tout le temps un ou deux qui  »frencheront » les premières dégueuses venues, eux, ils veulent avoir du fun, ils se foutent bien de ce que les autres peuvent dire, ils sont à Montréal, la ville du party et du hockey. Time to get lucky buddy!

Le nostalgique

Il y aura aussi le vétéran avec sa moustache louche qui regardera le party aller avec un petit sourire en coin et une petite larme à l’oeil. Lui, il s’ennuie du temps où il n’était pas marié et qu’il pouvait fourrer à chaque opportunité. Maaaiiis en bon garçon…il se garde pour la belle à la maison…non attend? Y en as-tu vraiment qui se gardent pour la belle à la maison?

Le sociable

Il y en aura tout le temps un ou deux qui se foutront un peu des filles. Eux, ils seront plus du genre à jaser avec les fans ou le proprio de la place. De toute façon, ils savent bien qu’en cas d’urgence, il y aura, à l’after party, les amies des petites que ses chums se seront ramassées. Ils ne s’inquiètent pas trop trop de leur fin de soirée…

Le casé

Il y aura celui qui va venir étudier le terrain, mais qui sera trop fatigué pour rester alors il repartira aussitôt à l’hôtel. Lui souvent, il vient juste de se caser et s’en va se masturber sur les messages textes cochons de sa blonde.

Le requin sophistiqué

Le frais chié du groupe est toujours celui qui prendra le temps de sélectionner soigneusement la fille qu’il va ramener. Il ne consommera que très peu, mais sera sur le qui-vive toute la soirée. Il ne voudrait surtout pas manquer l’occasion de se vanter à ses chums le lendemain comme quoi il s’est ramené LA fille la plus chaude de toutes. Il abordera donc quelques filles dans la soirée et ira de front. Lorsqu’il se fait refuser, celui-ci rebondit aussitôt sur ses pieds et se remet à chasser.

L’innocent

Heureusement pour les bonnes filles qui travaillent dans les clubs montréalais, il y aura toujours celui qui se fera avoir par les jeux de séduction d’une ou des serveuses de la place. Il lui donnera alors toute son énergie et son attention parce qu’il ne réalisera pas qu’à 3h, la fille ne pourra pas quitter avec lui. Il repartira donc penaud avec un numéro et devra attendre jusqu’à 4h-4h30 pour que la fille vienne, peut-être le rejoindre à l’hôtel…et ça, c’est simplement si elle ne voulait pas qu’un bon tip.

Have fun!

Vous pouvez également visiter mon compte Instagram (@ilsatrepanier) ou Twitter (@ilsatrepanier). Vous y trouverez des photos alléchantes de joueurs en chest ou en suits. Je vous invite à liker si vous trouvez hot ou commenter if not!

Pour celles qui ont envie de partager leurs histoires avec les autres, vous pouvez m’écrire sur mon adresse e-mail. Je sais comment rester discrète. En fait, je vous encourage à me partager vos histoires. Je vais faire des courriers du coeur anonyme à l’occasion.

ilsa.trepanier@25stanley.com

Une amoureuse des joueurs et du hockey,

Ilsa Trépanier
XOXO


Comment chasser le joueur de hockey à Montréal selon Ilsa Trepanier

Une proie facile des Maple Leafs de Toronto. Joffrey Lupul (à droite) au Playboy Mansion. Il voulait se faire tirer par des lapines.

Heureusement pour vous Mesdemoiselles, le hockey est de retour! L’hiver et le printemps sera fertile en joueurs de hockey à Montréal.

Je vous donne ici quelques conseils pour repérer les joueurs qui s’amusent dans les supper-club, restaurants et bars de Montréal.

Les joueurs sont comme des loups, ils se déplacent en meute. Première chose à faire, c’est de repérer un groupe de gars…qui ont faim!

Les gars sont toujours bien habillés, ils voyagent légers alors ils seront souvent vêtus de pantalons propres, chemise. Bref, ils ont de la classe et ils sont en shape (à quelques exceptions près)!

La majorité du temps, ils seront assis à une table et évidemment, vous y trouverez tout ce qu’il faut en approvisionnement d’alcool, pas le temps de niaiser, on sort les bouteilles!

Ils ont une attitude très laidback…y’en a pas de problèmes…

On sait tous qu’ils n’ont pas besoin de faire grand chose pour attirer les puck-sluts, alors évidemment vous trouverez, à proximité des prédateurs…euh..des joueurs, des groupies et même j’irais jusqu’à dire des visages familiers(sans nommer de nom), qui feront tout pour avoir leur attention.

Vous ne verrez jamais un joueur commencer à danser sur la banquette parce que  »c’est sa toune » à moins qu’il se nomme Paul Bissonnette et que ce soit le Grandprix de Montréal..mais ça, c’est une autre histoire!

Parmi eux, il y en aura au moins un avec un sourire pas de dents, un avec les cheveux longs (c’est très trendy présentement), ou encore un autre avec une moustache de mauvais goût.

Il y aura parmi cette meute, ceux qui seront vraiment à la chasse et qui feront des entrevues à pas mal tout ce qui bouge pour savoir qui sera la candidate idéale à ramener à la chambre en fin de soirée. La plupart du temps ils seront juste assez saouls pour se ramener des dégueuses qui n’ont pas tout le temps l’air très propres, mais qui feront l’affaire le temps d’une partie de jambes en l’air!

De toute façon, on s’entend que la majorité d’entre eux ont des blondes et ne cherchent pas l’amour dans des villes étrangères. Les filles, ne misez surtout pas un mariage sur votre one night stand! Les filles, bonne chance et bonne chasse!

Vous pouvez également visiter mon compte Instagram (@ilsatrepanier) ou Twitter (@ilsatrepanier). Vous y trouverez des photos alléchantes de joueurs en chest ou en suits. Je vous invite à liker si vous trouvez hot ou commenter if not!

Pour celles qui ont envie de partager leurs histoires avec les autres, vous pouvez m’écrire sur mon adresse e-mail. Je sais comment rester discrète. En fait, je vous encourage à me partager vos histoires. Je vais faire des courriers du coeur anonyme à l’occasion.

ilsa.trepanier@25stanley.com

Une amoureuse des joueurs et du hockey,

Ilsa Trépanier
XOXO


Avis d’intérêt public féminin avec Ilsa Trépanier

Lorsque la nouvelle année débute, on a souvent le goût de se lancer dans de nouveaux projets. Pour 2013, je fais un pas en arrière vers l’époque où le 25stanley.com (ou plutôt le jthockey.wordpress.com) était extrêmement girly et gossip. C’est d’ailleurs grâce à cela que le magazine Urbania m’avait découvert. Bref, je vous propose une nouvelle collaboratrice: Ilsa Trepanier. Chaque dimanche matin, elle viendra vous parler de joueur de hockey. Les filles, vous allez apprendre à savoir qui «spotter» dans les bars, quoi faire et quoi ne pas faire pour séduire les joueurs et quelques petits secrets. Les garçons, cette chronique est pertinente pour vous puisqu’elle vous permettra de comprendre l’univers des filles qui fantasment sur les joueurs de hockey. Ça peut toujours servir ce genre de chose.

ilsa trepanier

Les filles, il manque définitivement de présence féminine assumée sur ce site.

Qu’y a-t-il de mal à aimer les joueurs de hockey? Pourquoi est-ce qu’on porte des jugements péjoratifs aux filles qui tripent sur ces hommes aux shapes de plage?

Étant des athlètes professionnels, ces gars-là sont des Adonis! Ils ont des corps à faire fantasmer n’importe quelle fille! Ils ont la shape, la confiance, le fame, l’argent, la virilité et surtout l’expérience. Qui dit mieux?

Je ne suis pas en train de dire que je supporte les filles qui couchent avec tellement de joueurs qu’elles pourraient se monter une équipe au complet. Ce genre de fille, on les surnomme les dégueuses et on en connaît déjà tous quelques-unes! Toutefois, je prône haut et fort qu’il n’y a rien de mal à aimer les joueurs de hockey.

On les aime, on s’assume et au diable ceux qui jugent. Ils sont juste jaloux et jalouses! Les gars voudraient sans doute tous leur ressembler, avoir leur cash et surtout avoir leur fame auprès des filles. Celles qui bitchent se sont simplement fait mal servir au lit dans leur vie et ce n’était certainement pas par un joueur de hockey!

Je vous propose donc un dimanche confessions, ou les histoires vraies, les fantasmes, les secrets par rapport aux joueurs n’ont plus de tabous, et ce, dans une confidentialité totale. Email: ilsa.trepanier@25stanley.com

Vous pourrez également visiter mon compte Instagram (@ilsatrepanier) ou Twitter (@ilsatrepanier). Vous y trouverez des photos alléchantes de joueurs en chest ou en suits. Je vous invite à liker si vous trouvez hot ou commenter if not!

Pour celles qui ont envie de partager leurs histoires avec les autres, vous pouvez m’écrire sur mon adresse e-mail. Je sais comment rester discrète. En fait, je vous encourage à me partager vos histoires. Je vais faire des courriers du coeur anonyme à l’occasion.

ilsa.trepanier@25stanley.com

Une amoureuse des joueurs et du hockey,

Ilsa Trépanier
XOXO