andrew ference - twitter - credit: twitter

Malgré tous les journalistes à New York qui se battaient pour des infos sur le lockout comme des mouettes le font avec une vieille frite du McDo, il fallait s’attendre qu’un joueur de la NHL annonce la bonne nouvelle. Le 6 janvier 2013, à 5:02 am, le défenseur des Bruins de Boston Andrew Ference a publié un «pouce dans les airs» sur son compte Twitter.

Quelques instants plus tard, il a expliqué que son «thumbs up» n’était pas un bogue technique. Lorsque Ference a appris que la nouvelle convention collective était signée, il a immédiatement envoyé un email aux joueurs de la NHLPA, serré quelques mains et une minute plus tard il diffusait la bonne nouvelle à tous.

La communauté des journalistes donne le crédit à Adrian Dater du Denver Post qui a annoncé la fin du lockout à 5:05. Trois minutes de différence ce n’est pas beaucoup, mais juste assez long pour lire un tweet.