Per Ledin et Emil Kåberg. Deux joueurs de la ligue élite en Suède qui ont un profil unique lorsqu’il est le temps de célébrer un championnat.

Je vous ai expliqué comment repérer une gang de joueur de hockey dans un de mes premiers textes. Aujourd’hui, je vous présente les différents type de joueur. Comme ça fait quelque temps que je sors dans les places ou les joueurs se tiennent, j’ai eu l’occasion de les voir aller à quelques reprises. C’est pourquoi je vous ai donné une liste de choses à surveiller lorsque vous êtes à leur recherche. Voici maintenant un petit portrait de ce que ça pourrait avoir l’air si vos recherches s’avèrent concluantes.

Dans la meute il y aura:

Le passif

Le joueur de hockey passif est celui qui s’assoit et qui regarde ses coéquipiers faire le travail tout en sirotant son drink. Il sait que tout vient à point à qui sait attendre et une petite qui l’aura spotté viendra le voir tôt ou tard. C’est probablement le plus “smart” de la gang.

Le défoncé

Il y en a tout le temps un qui se saoul trop la gueule et qui a l’air d’un imbécile parce qu’il parle en lettres attachées. Lui, il n’aura aucune inhibition et ira vers tout ce qui bouge espérant avoir l’air crédible, question d’être capable de se ramener une petite. Souvent, c’est le gars qui repartira seul…ou avec une dégueuse qui sera toute aussi défoncée que lui. Bah, qui se ressemble, s’assemble dit-on!

Le big shot

Biensûr, le big shot de l’équipe n’aura aucun problème à se faire reconnaitre par les groupies et aura amplement le choix de la chix qu’il se ramènera. Souvent c’est celui qui se fera achaler par les fans et donner des poignées de main. Cela l’aidera à se sentir encore plus big shot et paraître encore plus important. Oh lala, tellement excitant ça les filles…

Les partys boys

Il y en aura tout le temps un ou deux qui  »frencheront » les premières dégueuses venues, eux, ils veulent avoir du fun, ils se foutent bien de ce que les autres peuvent dire, ils sont à Montréal, la ville du party et du hockey. Time to get lucky buddy!

Le nostalgique

Il y aura aussi le vétéran avec sa moustache louche qui regardera le party aller avec un petit sourire en coin et une petite larme à l’oeil. Lui, il s’ennuie du temps où il n’était pas marié et qu’il pouvait fourrer à chaque opportunité. Maaaiiis en bon garçon…il se garde pour la belle à la maison…non attend? Y en as-tu vraiment qui se gardent pour la belle à la maison?

Le sociable

Il y en aura tout le temps un ou deux qui se foutront un peu des filles. Eux, ils seront plus du genre à jaser avec les fans ou le proprio de la place. De toute façon, ils savent bien qu’en cas d’urgence, il y aura, à l’after party, les amies des petites que ses chums se seront ramassées. Ils ne s’inquiètent pas trop trop de leur fin de soirée…

Le casé

Il y aura celui qui va venir étudier le terrain, mais qui sera trop fatigué pour rester alors il repartira aussitôt à l’hôtel. Lui souvent, il vient juste de se caser et s’en va se masturber sur les messages textes cochons de sa blonde.

Le requin sophistiqué

Le frais chié du groupe est toujours celui qui prendra le temps de sélectionner soigneusement la fille qu’il va ramener. Il ne consommera que très peu, mais sera sur le qui-vive toute la soirée. Il ne voudrait surtout pas manquer l’occasion de se vanter à ses chums le lendemain comme quoi il s’est ramené LA fille la plus chaude de toutes. Il abordera donc quelques filles dans la soirée et ira de front. Lorsqu’il se fait refuser, celui-ci rebondit aussitôt sur ses pieds et se remet à chasser.

L’innocent

Heureusement pour les bonnes filles qui travaillent dans les clubs montréalais, il y aura toujours celui qui se fera avoir par les jeux de séduction d’une ou des serveuses de la place. Il lui donnera alors toute son énergie et son attention parce qu’il ne réalisera pas qu’à 3h, la fille ne pourra pas quitter avec lui. Il repartira donc penaud avec un numéro et devra attendre jusqu’à 4h-4h30 pour que la fille vienne, peut-être le rejoindre à l’hôtel…et ça, c’est simplement si elle ne voulait pas qu’un bon tip.

Have fun!

Vous pouvez également visiter mon compte Instagram (@ilsatrepanier) ou Twitter (@ilsatrepanier). Vous y trouverez des photos alléchantes de joueurs en chest ou en suits. Je vous invite à liker si vous trouvez hot ou commenter if not!

Pour celles qui ont envie de partager leurs histoires avec les autres, vous pouvez m’écrire sur mon adresse e-mail. Je sais comment rester discrète. En fait, je vous encourage à me partager vos histoires. Je vais faire des courriers du coeur anonyme à l’occasion.

ilsa.trepanier@25stanley.com

Une amoureuse des joueurs et du hockey,

Ilsa Trépanier
XOXO